Yves Klein... Exposé au Centre Pompidou, à Saint Honoré...

Publié le par aigue-marine.over-blog.com

Il y a eu la période bleue dont j'ai déjà parlé mais peut-être

sur mon blog précédent...
Jouncas m'a parlé de Yves Klein... Comme j'ai beaucoup de lacunes,

j'ai cherché... Et je pense qu'il serait bon de parler un peu de lui...

 

Anthropométrie de l’époque bleue (ANT 82), 1960
Pigment pur et résine synthétique sur papier monté sur toile
155 x 281 cm

"Anthropométrie" est le terme inventé par Pierre Restany (anthropo, du grec anthropos : homme, et métrie : mesure) pour nommer ce que Klein désignait comme "la technique des pinceaux vivants". Et c’est bien une mesure du vivant que l’artiste veut communiquer et met au point en 1960.

Les Anthropométries sont le résultat de performances réalisées en public avec des modèles dont les corps enduits de peinture viennent s’appliquer sur le support pictural. Avec cette technique, Klein propose un retour à la figure, mais dans un espace pictural où l’illusion de la troisième dimension disparaît au profit d’une peinture qu’il appelle "première", où se confondent sujet, objet et médium, et qui est la trace littérale d’une présence du modèle sur le tableau.

Cette technique par contact est à rapprocher de celles des Cosmogonies, des Moulages (effectués sur la végétation ou les corps) et des photographies réalisés par Klein entre 1960 et 1962 : "Le tableau n’est que le témoin, la plaque sensible qui a vu ce qui s’est passé. La couleur à l’état chimique, que tous les peintres emploient, est le meilleur médium capable d’être impressionné par l’événement".

Si les Anthropométries révèlent le beau à partir d’une captation du monde (celle de la présence du modèle), leurs mises en scène participent elles aussi de la conception que Klein se faisait de l’art : faire advenir dans le moment vécu, par la surprise et la provocation, une sensibilité nouvelle. Anthropométrie de l’époque bleue a été réalisée sous forme d’une performance en 1960 à la Galerie internationale d’Art contemporain.

Les Anthropométries ont souvent été comparées à l’Action Painting de l’artiste américain Jackson Pollock. Les intentions en sont pourtant radicalement différentes : ici ce sont des corps humains qui s’expriment sous la direction, distante, de l’artiste ; là c’est la subjectivité profonde du créateur qui cherche à se révéler dans la peinture.

Monochrome bleu (IKB 3), 1960
Pigment pur et résine synthétique sur toile marouflée sur bois
199 x 153 x 2,5 cm

"Le bleu n'a pas de dimension, il est hors dimension, tandis que les autres couleurs, elles, en ont. Ce sont des espaces pré-psychologiques (…). Toutes les couleurs amènent des associations d'idées concrètes (…) tandis que le bleu rappelle tout au plus la mer et le ciel, ce qu'il y a après tout de plus abstrait dans la nature tangible et visible".

Comme en écho, le Manifeste de l’hôtel Chelsea (1961, texte donné en référence), reprend et éclaire cette citation : "L’artiste futur ne serait-il pas celui qui (…) exprimerait une immense peinture à laquelle manquerait toute notion de dimension", "Le passé psychologique (est) l’anti-espace, que j’ai abandonné derrière moi au cours des aventures vécues depuis quinze ans".

Entre 1955 et 1962, Klein a réalisé quelque 194 monochromes, d’une variété de supports, de formats, de textures, mais qu’il réduit à la couleur bleue à partir de 1957. IKB 3 fait partie d’une série, peinte entre 1960 et 1961, de quinze de ces monochromes dont la spécificité réside dans leurs dimensions symboliques de 2m x 1m50, "à peine plus hautes que la moyenne des spectateurs et d'une largeur inférieure à l'envergure des bras". Conçus à la mesure du corps humain, ces monochromes, tout comme les anthropométries, signifient chez Klein le lien intime qui unit la peinture au corps et à la chair.

Le bleu d'IKB 3 a pour autre particularité d’atteindre, par son degré de pulvérulence pigmentaire, à des phosphorescences violacées qui lui procurent une profondeur mystérieuse, matérialisant la "couleur de l'espace-même".

 

Voici quelques oeuvres :

 
















 

 

En 1960 l'art nous met dans tous ses états !!!

 

 

 

 

Merci à mon Papé ! Si vous voulez lui rendre une petite visite...

A tous merci aussi, bisous.

 

http://lescargot.over-blog.fr/

Commenter cet article

Christian VANCAU 18/11/2011 09:11



J'ai rencontré en 1989, le patron du célèbre magasin de matériel artistique, Adam Montparnasse, Boulevard Quinet. il m'a dit que c'était lui qui avait conseillé Yves Klein dans la recherche de ce
bleu. Dubuffet lui aussi aurait bénéficié de ses conseils techniques



aigue-marine.over-blog.com 18/11/2011 13:15



Merci Christian pour ces détails ! J'ai vraiment beaucoup de lacunes...
Bonne journée.



dacaio 25/10/2011 00:48



ben si j'ai vu que C T une video .. J'ai même vu des filles plutot bien roulées se ... rouler par terre et se coller contre .. Le mur !!! MDR les pauvres, en être  réduites à çà !! ah!! les
temps sont durs !!!!!


bon, j'arrête mes bêtises ... L'heure du dodo !!! bisous ma cop



aigue-marine.over-blog.com 25/10/2011 11:20



L'art en folie !!! Pour l'époque... Je n'aurais pas aimé être à leur place ! Surtout devant un tel public...
Pas encore au lit... Ra, la, la...
Gros bisousssSSSS, passe une agréable journée.



SONYA 24/10/2011 00:35



je te souhaite une belle soirée mais aussi une superbe semaine


en comptant bien sûr sur Mr Soleil


bisous 


 


•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-


 



aigue-marine.over-blog.com 24/10/2011 20:50



Merci ma p'tite Créole. Nous avons eu du soleil, mais avec du vent et de la fraicheur...
Gros bisous.



dacaio 23/10/2011 22:37



malheur !!!! si j'ai beaucoup aimé les différentes gravures bleues, j'avoue que je n'ai pas tout compris aux anthropométries !!! faut que je relise tout çà en début de journée, car le soir, mon
cerveau fait bravo !! MDR LOL


Le dernier tableau me met mal à l'aise .... Il lui arrive quoi à cette demoiselle .... pfff on dirait que le marquis de sade est passé dans le coin !!! houuuuuuu !!


bisous et bon début de semaine à toi aussi



aigue-marine.over-blog.com 24/10/2011 20:48



Voilà ce que c'est que de faire la fête tous les jours !!! Chez moi, il ne fait pas bravo que le soir parfois !!! En effet, ton cerveau faisait très fort bravo,
bravo !!! Tu n'as pas vu que c'était une vidéo !!! Elle ne fait que se rouler couverte de peinture ! Elle n'attend pas le marquis !!!
Gros bisous Muriel, bonne soirée.



Quichottine 23/10/2011 21:47


Je savais bien que j'avais commis une bourde dans mon commentaire... Je te prie de bien vouloir m'excuser, Liliane. Bisous et douce soirée à toi. Je suis contente, je vais bientôt retrouver le
temps "normal" du blog. ;)


aigue-marine.over-blog.com 23/10/2011 22:04



Ne t'affoles pas !!! Je me suis dit Quichottine a tant de choses à faire... Eliane est le prénom de ma cousine qui habite Saint Cloud ! Tu vois, ça ne sors pas de la
famille !
Bon courage.